Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une affaire de famille ~ Jake

 :: Continuer l’aventure :: Les souterrains :: La Station :: La Clinique
Ven 27 Juil - 12:17
Une affaire de famille.




Le soir de ma mission non autorisé : Retour à la base.

«ALERTE : Il vous reste…0 heure et…5 minutes à votre réserve d’air »

Je courrais dans les chemins boiseux longeant l’entrée de la Station. J’étais essoufflée. J’avais mal. Depuis ma rencontre avec cette irradiée du nom de Faith, mes sentiments et pensées étaient totalement chamboulées.
Courant d’une allure effrénée, je me demandais si j’arriverais à temps à la base de notre chère Capitale.

«ALERTE : Il vous reste…0 heure et…4 minutes à votre réserve d’air »
«ALERTE : Il vous reste…0 heure et…3 minutes à votre réserve d’air »

Mes pas s’accéléraient alors que je voyais l’entrée de métro se dessiner face à moi.
Il faut techniquement 5 minutes pour arriver à la zone filtré à partir d’ici…Bien…

«ALERTE ALERTE ALERTE : Il vous reste…0 heure et…1 minute à votre réserve d’air »

Mon masque à gaz me criait en pleine gueule ma mort proche. Mon rythme cardiaque s’accélérait. Il me restait 3 minutes….3 minutes avant de pouvoir respirer…

«ALERTE ALERTE ALERTE : Il vous reste…0 heure et…0 minute et 10secondes à votre réserve d’air…8…7…6… »

*Allez Ellie tu peux le faire !* Pensais-je tout en inspirant une quantité d’air imposante.

« 5…4…3…2…1…Arrêt du filtre à air »

Et c’est dans un bruit sourd que j’entendis mon masque perdre de son efficacité.
Me retrouvant dans les ruelles du métro, j’étais en apnée, à la recherche de l’entrée de la Station. Mes pas se faisaient lourds et rapide. Et puis…Enfin…

Tapant de toutes mes forces pour qu’on m’ouvre l’entrée du SAS de désinfection, je sentais mon air qui commençait à manquer. Je commençais à étouffer.

*GROUILLE OUVRE MOI PUTAIN !* Pensais-je tout en voyant ma vie défiler devants mes yeux. Mourir maintenant serait tellement humiliant putain…Et puis…Le miracle se produisit lorsque j’entendis le déclic de la porte, me faisant rentrer dans un petit corridor high-tech. Refermant la porte derrière moi d’une force telle que je du réveiller toute la faune environnante, j’arrachai mon masque à gaz dans une profonde inspiration de soulagement.

J’avais le souffle coupé. Et maintenant à l’abri de tout danger, mon taux d’adrénaline commençait à baisser. La souffrance et la douleur revenaient également.

Faisant tomber mon sac de provision volé à l’irradiée, ainsi que la sacoche qui abritait mes armes dans un énorme fracas,  je m’adossai à l’une des parois du sas, tentant de reprendre mon souffle en positionnant ma main contre mes deux côtes cassées…ou fêlée d'ailleurs j’en sais trop rien…

-Lieutenant ? Lieutenant Wicklow ?

Une voix sortant tout droit d’une enceinte se fit entendre dans la pièce.

-Vous n’avez pas le droit de rester là Lieutenant. Il faut sortir.

Petit à petit je fis s’écrouler mes jambes le long de la parois. J’avais le regard vitreux et la possibilité de bouger était tout simplement impossible. J’étais maintenant assise, dos contre le mur.

-Lieutenant ?

Mon mal de crâne refaisait surface. Et c’est en regardant mon poignet rougis autour de la zone ou cette irradiée m’avait électrocutée, que je me sentis partir. Je venais de m’évanouir…Sans un bruit…Entendant simplement la porte du Sas menant à la Station s'ouvrir.


3 jours plus tard


Ouvrant peu à peu les yeux d’un regard vitreux, j’entendais un bruit de cardiogramme à mes côtés. Étais-je au paradis ?
Analysant les lieux je compris vite que non…J’étais dans la petite clinique que possédait l’Union. Apparemment seule, je ressentis un profond mal de tête qui me força à amener ma main vers le haut de mon front tout en fronçant les sourcils.

- Humpf

J’avais dormi combien de temps ? Quelle heure était-il ? Rebaissant ma main en recherche d’informations, je positionnai ensuite cette même main vers mon abdomen. Je n’avais plus mal et à première vue, des bandages qui arpentaient intégralement la peau de mon ventre.
Tentant de me redresser, je sentis pourtant une force métallique au niveau de ma main gauche m’empêcher de terminer mon ascension. Secouant ma main pour la mettre dans mon champs de vision, je venais de comprendre…J’étais menottée.

Soupirant commençant tout de même à avoir des palpitations d’inquiétude, je me rappelait doucement de la merde dans laquelle je m’étais foutue.

Tu as désobéis aux ordres…Tu es sortie illégalement de la Station sans escorte…Tu  as failli perdre la vie…Et en plus de ça…Tu es rentrée bredouilles. Merde…PUTAIN MERDE ! Pensais-je tout en fermant les yeux et me rallongeant brutalement contre mon lit qui faisait office de prison.


lumos maxima

_________________


You gotta be there for me tooHope is like the sun, which, as we journey toward it, casts the shadow of our burden behind us.
Ellie Wicklow

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 29/06/2018
Lun 30 Juil - 16:01
12h46, Bureau du Lynx


- Monsieur ? Votre sœur. Elle est éveillée.
- Très bien merci mon brave. Dites-moi savez-vous qui est en charge des cuisines en ce moment ? Ces pâtes au pistou sont infectes ! Goutez-les. Enfin non ne les goutez pas vous en aurez une indigestion. Comment peut-on mettre autant d’ail ? Brrr. Virez-moi le chef de suite.
- Virer monsieur ?
- Oui enfin, tuez-le ou jetez-la dehors… Je sais pas moi, soyez créatif !
- Bien Monsieur.

Bon c’est le moment de voir ma chère et tendre à la clinique. Ellie s’est enfin réveillée, c’est pas trop tôt ! J’étais sûr que l’idée de laisser les bouteilles d’ammoniac ouvertes allait faire accélérer les choses. Haha ça te fout un putain de mal de crâne ça aussi : j’ai hâte de voir sa tête. Bon en route !


12h59, Clinique de la Station, Chambre 154

*J’adore les entrées fracassantes

- Bonjour ma sœur ! Ma très chère sœur. Ma petite Ellie chérie. Regarde-toi ! Pauvre T’choupi, toute cabossée… Mais dit moi je t’ai réveillé ? Oh non ! J’ai pas voulu enfoncer cette porte si violement ! Je pensais que tu avais déjà les yeux ouverts. Ma pauvre… tu sais j’avais peur, si peur. Je me suis précipité pour te secourir lorsque l’on m’a prévenu de ton retour. J’ai accouru aux portes de la ville. Même pas pris le temps d’enfiler combinaison ou filtre à air. Et je t’ai secouru de mes propres mains. Je tiens tellement à toi. Tu sais en tant que ta seule et unique famil…

- Va chier Jake.

- Oh nooon … Noon ne dis pas ça… Tu es malade ? Tu es restée si longtemps dehors… Là… Là… Tout doux. Tiens je te remets ta mèche rebelle. Oh regarde-toi. Tes cheveux si soyeux avant… Et ton front ! Olala, il est bouillant ! En plus de ça tu es toute cassée … Tu devrais me remercier ! J’ai dépêché les meilleurs médecins de la ville pour te sauver ! J’ai même fait arrêter une chirurgie en cours. La gamine de 11 ans n’a pas survécu d’ailleurs haha. Couic elle s’est vidée de son sang. Tout ça pour toi Ellie ! Pour toi. Bienvenue à la maison ! Tu es contente de me revoir ?

_________________
"Hey there. This is The Lynx, reminding you that we at The Union we are still offering bounties for Toronto's most wanted. The reward has risen to eight billion dollars for the bandit we know as Ellie Wicklow - big girl, looks like she survives on nothing but hookers. -- double that if you use those awful bi-headed dogs to bring her down okay? Alright. Jake "The Lynx", signing off. Union rules."

"Oh and don't forget I see everything, I hear everything, I know everything. Yeah even you in the deep of your shithole I know what you are doing. Still Jake "The Lynx", signing off (twice). BYYYE KIIIDDOS !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 28/06/2018
Lun 30 Juil - 16:56
Une affaire de famille.



Cela faisait 30 minutes que j’attendais dans cette pièce blanche. Attendant quoi ? Je ne savais pas réellement. Mon jugement ? Ma mort ? Mon emprisonnement ? Tout ce que je savais, c’est que ce lieu puait la mort à tel point que j’en venais à grimacer à chaque respiration.

*Putain ya un cadavre à coté ou quoi ?!*
Cette odeur me filait la gerbe mais également un mal de crâne de lendemain de cuite. Si seulement ma tête pouvait atteindre la rambarde de mon lit d’hôpital…Petit coup de tête dedans histoire que je m’évanouisse pour oublier ce cauchemar…
Une envie qui s’intensifia lorsque j’entendis la porte s’ouvrir dans un eclat, me faisant sursauter comme une malade, les yeux écarquillés vers la porte.

- Bonjour ma sœur ! Ma très chère sœur. Ma petite Ellie chérie…[…]

Putain…Non…Pas lui… Soupirant tout en fronçant les sourcils à son arrivée, je me détendis finalement, laissant mon corps s'engouffrer au fin fond de ce lit de la torture.

-[…] Tu sais en tant que ta seule et unique famil…
-Va Chier Jake…

Et putain voilà qu’il recommençait avec ces monologues à la con…Soupirant tout en l’écoutant et le regardant se pavaner, je ne pus m’empêcher de soupirer tout en écartant ma tête de sa main lorsqu’il en vint à tenter de la foutre dans ma touffe de cheveux.
Il parlait d’avoir tué une gamine pour me sauver la peau…Il était sérieux là ?! Je ne savais même plus avec lui.

-[…] Bienvenue à la maison ! Tu es contente de me revoir ?
-Contente ? Je ne sais pas… ,dis-je tout en faisant un signe du regard vers mes menotes

Gesticulant mes jambes et bougeant mon regard autour de la pièce, afin de faire abstraction de son rôle qui m’énervait au plus haut point, je repris finalement d’un ton las

-Il est quelle heure ? Et on est quel jour ? J’ai dormi combien de temps ?

Des hauts le cœur commençaient à se faire sentir sur mon visage. J’allais vraiment finir par dégobiller ma bile si cette odeur ne partait pas…IMMEDIATEMENT.

-Et c’est quoi cette odeur putain !

Ma voix et mon ton se voulaient très rauque suite à ce réveil après plusieurs jours de sommeil.



lumos maxima

_________________


You gotta be there for me tooHope is like the sun, which, as we journey toward it, casts the shadow of our burden behind us.
Ellie Wicklow

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 29/06/2018
Mar 31 Juil - 14:59
- Il est quelle heure ? Et on est quel jour ? J’ai dormi combien de temps ? Et c’est quoi cette odeur putain !

- Chut, chut, chut. Du calme poulette. Les questions plus tard. Je dois te prévenir d’un grand danger. Tu sais, j’ai fais mon possible pour te sauver. Tout ce qui était de mon ressort. Mais... je ne suis pas un Dieu non plus...(quoique ?). L’Union est en ébullition. Tu les as trahis. Tu es partie toute seule, sans autorisation. Tu as mis La Station en danger. Ils veulent ta peau. Mais je t’ai protégé tu sais ? Je me suis interposé. J’ai crié : « Non ! Reposez vos fourches vous ne l’aurez pas ! ». Haha. Je te vois venir. Oui, j’exagère bien sûr. J’aime les scènes théâtrales. Toutes ces tragédies grecques…Très instructives…Très… « avant-garde » finalement. Mais je divague. Bref, tu veux savoir la suite ? Tu vas être jugé.

- Un…Un procès… ?

Et oui. Un procès. En bonne et dû forme. Si simple, si facile à gagner, une juste décision, une parfaite conclusion. Le seul problème c’est l’administration…(haha ça rime).

- Un procès. Mais ne t’inquiète pas. Il ne va rien t’arriver, je suis là ma sœur. Ce n’est que du vent. De la mise en scène pour le peuple. On va trouver une solution. Bon c’est pas tout mais ça sent pas la rose ici… Allez je me taille ! La bise Ellie ! A toute !!

Je suis vraiment fier de ce petit baiser envoyé à la volée avant que la porte coulissante ai claqué. Alala, ma pauvre Ellie, tu es foutue… Juste un jouet dans l’histoire de mon existence. Et Ô combien je vais m’amuser avec toi. Pourtant, j’hésite encore …Baaah l’idée me viendra bien assez tôt. Maintenant…

- Gardes ! Sortez-là moi de cette chambre. Amenez-là aux douches, bien froides de préférence. Trouvez une excuse. Je la veux prête au jugement à 15h précise.

Bon, on y retourne…

- Ah ! Et Oui ! … Bon courage !


Décidément, je perfectionne mon lancé de baiser aujourd’hui.

_________________
"Hey there. This is The Lynx, reminding you that we at The Union we are still offering bounties for Toronto's most wanted. The reward has risen to eight billion dollars for the bandit we know as Ellie Wicklow - big girl, looks like she survives on nothing but hookers. -- double that if you use those awful bi-headed dogs to bring her down okay? Alright. Jake "The Lynx", signing off. Union rules."

"Oh and don't forget I see everything, I hear everything, I know everything. Yeah even you in the deep of your shithole I know what you are doing. Still Jake "The Lynx", signing off (twice). BYYYE KIIIDDOS !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 28/06/2018
Mar 31 Juil - 17:45
Une affaire de famille.



Cette situation devenait vraiment inconfortable. Les odeurs nauséabondes. Mon mal de crâne. Ces menottes. La voix stridente de mon pauvre frère qui m’éclatait les tympans. Si seulement elle m’avait tué cette irradiée putain ! Commençant à gesticuler en même temps que j’harcelais mon frère d’un tas de questions, je l’entendis pourtant me couper, calmant de même mes mouvements aléatoires sur ce lit d’hôpital

- Chut, chut, chut. Du calme poulette. Les questions plus tard. Je dois te prévenir d’un grand danger […].

La voix de Jake était devenue incroyablement calme et douce…A tel point que mon regard fut totalement perturbé d’ailleurs. Tu parles de quoi grand frère putain…Et plus ses paroles défilaient, plus je comprenais ce qu’il allait se passer pour moi, arrêtant tout mouvement et me figeant sur place.

-[…] Mais je divague. Bref, tu veux savoir la suite ? Tu vas être jugé.

- Un…Un procès… ?

Un profond frisson se fit sentir le long de mon corps. Après tout je devais m’y attendre... Pourtant et au vue de la voix de Jake…Je ne savais pas si je devais être rassurée de ce qu’il allait advenir de moi. Une mise aux fers ? Un avertissement ? Un ….Licenciement de mes fonctions ?... Putain non surtout pas ça.

- Un procès. Mais ne t’inquiète pas. Il ne va rien t’arriver, je suis là ma sœur. Ce n’est que du vent. De la mise en scène pour le peuple. On va trouver une solution. Bon c’est pas tout mais ça sent pas la rose ici… Allez je me taille ! La bise Ellie ! A toute !!

Je n’eue le temps de rajouter quoi que ce soit, que mon frère était déjà parti, me laissant seule au milieu de cette pièce. Inspirant une grande bouffée d’air, je me parlais à moi-même comme pour tenter de me rassurer.

-Bon t’as entendu Ellie ? Tout va bien se passer… Aussi con soit ton frère, il va te sortir de là c’est sûr ! Des formalités ! Et puis de toute façon…J’ai ramené de précieux vivres du monde du dessus non ?

Et puis…A peine eu-je finit ma tirade, que j’entendis la porte s’ouvrir une nouvelle fois. Mais cette fois ce n’était pas Jake. Mais deux gardes. Inhalant une nouvelle profonde inspiration, je me vêtis de mon masque de femme sure d’elle et sans peur.
Il y en a un que je ne connaissais pas. Surement une nouvelle recrue. L’autre par contre…C’était le petit frère d’un de mes frères d'armes. Et lorsqu’il me vit, il ne put s’empêcher de me jeter un regard noir et narquois. Bon ok je traitais son frère comme une merde…Mais quand même je suis une putain de supérieur. Soupirant tout en me laissant démenotté du lit, je fus vite mise debout.

-MAINS EN EVIDENCE LIEUTENANT !
-Pas la peine de gueuler soldat, deux secondes.

Dis-je dans un soupir avant de mettre mes mains en avant, me faisant menotter une nouvelle fois. Un petit tic lorsque je sentis la poigne de la menotte en métal me comprimer le poignet encore rougeâtre suite à mon altercation avec Faith.

-En avant !

Et c’est en étant encerclée par un garde devant moi et le second derrière, que je fus déplacée vers ma très charmante base militaire. Et plus précisément vers les cellules de dégrisement.

10 minutes suffirent à me faire arriver vers les corridors froids des cellules. Autant vous dire que ma marche jusqu’à cet endroit fut un véritable calvaire pour moi. Lorsque l’on sent le regard insistants des passant se manifester en se rendant compte qu’une Wicklow porte des menottes…Connor aurait de quoi se retourner dans sa tombe.

Mais quoi qu’il en soit, voilà que j’étais arrivée….Aux douches des condamnés et irradiés à première vue. M’arrêtant net à l’entrée de cette salle, le garde qui fermait la marche se mit à parler.

-AVANCE DETENUE !
-T’as vraiment cru que c’était une bonne idée là soldat ? dis-je en montrant du doigt mon bandage

Mais à première vue il n’était pas apte à la discussion, me poussant en avant par un violent coup de fusil que je me pris à l’arrière du dos. Évitant la chute en mettant un pied en avant, puis l’autre, j’avança sans broncher.

-Putain j’espère sincèrement pour toi que tu seras mort à la fin de ce procès à la con

Un ricanement de sa part, puis il reprit

- Avance-toi ! Dos contre le mur !

Mes poings se serraient. Je savais ce qu’il allait se passer. Je connaissais ces « douches ». Mais acceptant ma peine sens broncher, je pris place.
Les deux gardes étaient dorénavant face à moi. L’un faisant signe à l’autre de garder son arme, il prit le tuyau d’arrosage. Oui ce doux tuyau à haute densité.
Inspirant une profonde respiration, je plaçai mes mains menottée contre l’abdomen afin de limiter la casse face au choc, et puis….Le jet d’eau arriva.
La force de cet engin me plaqua contre le mur littéralement. Ne pouvant bouger gardant tout de même une allure forte afin de garder mon rôle de militaire propre et sans bavure, je sentais pourtant cette eau me fouetter de toute part. Mes vêtements amortissaient les coups…Mais pourtant…

Les secondes ressemblaient à des minutes. J’haïssais quand même un petit peu mon frère qui aurait pu m’éviter ce supplice. Mais pour une sentence allégée…Je pouvais au moins accepter ce châtiment.
Et lorsque le jet s’arrêta, je fus totalement frigorifiée, au point que cette fois et malgré mon allure à tenir, je sentis mes jambes se couper, m’agenouillant au sol et claquant des dents.
Je n’eus le temps de dire quoi que ce soit de plus, que les gardes m’attrapèrent ensuite tout deux par les épaules, me trainant jusqu’à ce qui semblait être ma cellule d’attente.

Dé-menottée, puis jetée comme une malpropre dans la cellule, je restai un moment au sol inerte, lorsqu’un bout de tissus jeté en plein air heurta mon visage.

-Tiens détenue ! Fous moi ça histoire que tu nous claques pas entre les doigts avant ton jugement !

M’aidant de mes mains pour me redresser, je sentais mon corps tremblotant suite à cette putain de douche. Et alors que les bruits de pas s’éloignaient de ma cellule, j’attrapa mes vêtements, me changeant à l’abri des regards indiscrets.
Un simple t-shirt noir ainsi que mon pantalon camouflage de fonction.

1 heures plus tard.

Recroquevillée contre un coin de la cellule, la tête entre les jambes, j’entendais le bruits des pas revenir vers moi.
Ok..C'est mon heure. Ouais... C’est le moment…Il devait être 15h…Ma respiration se voulait plus rapide suite au jugement qui m’attendait. *Calme toi Ellie..Calme toi…ça va bien se passer….*
Et puis…

-DETENUE ! DEBOUT ! ON Y VA C’EST TON TOUR !


Et c’est sans un mot, que je me remit debout tout en mettant mes mains en évidence pour recevoir mes "magnifiques" menottes. Il était l'heure qu'on m'amène à ma délivrance.



lumos maxima

_________________


You gotta be there for me tooHope is like the sun, which, as we journey toward it, casts the shadow of our burden behind us.
Ellie Wicklow

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 29/06/2018
Mar 31 Juil - 23:27
- Plus fort ce jet d’eau !

Aaah… Rien de mieux que de tourmenter les plus faibles. J’ai vraiment bien fait d’installer un miroir sans teint ici…Et dans toutes les autres salles pour nos cobayes d’ailleurs. Encore mieux que la télé réalité. Paraît-il…Enfin je crois… Faudrait que je remette ça à la mode peut-être ? Ça date de quand ces conneries ? 500 ans ?

Bon, je suis plutôt déçu sur un point… Le fauve n’a pas attaqué… Moi qui m’attendait à un spectacle…Rien. Ellie est vraiment si affaiblie ? Ça ne lui ressemble pas…Il a dû se passer quelque chose là bas, dehors. Hmm… Je dois lui faire cracher le morceau. Note à moi-même : « Savoir ce qui s’est passé dehors ».

- Mr. Wicklow, je…
- Jake ! Toujours Jake ! Ou Le Lynx. Pas de Mr Wicklow… On dirait mon père. Et ça… ça me fâche beaucoup d’être comparé à mon paternel…Tu veux me fâcher Soldat ?
- Euh non… Non Jake. Un message pour vous Jake. C’est Shane Curtis  qui m’envoie. Le chef du département scientifique de…
- JE SAIS QUI EST SHANE CURTIS MERCI ! Donne-moi ça ! Dégage !

Ah enfin je t’attendais. Le rapport d’examen de ma sœur. Alors : « …grave commotion à la tête…plusieurs mutilations sur le corps »…Ok… « des marques d’électrocution »…Tiens donc ?... « semble étrange, dû à la faune ? À la flore ? »…Etonnant. Mais où es-tu allé te fourrer ?... « traces de produits chimiques dans le corps et piqure de seringue diamètre 0,7mm au niveau du… »

Merde merde merde… ça sent pas bon. Qu’est-ce qu’elle à pu bien s’injecter dans le corps ? Si Ellie est infectée. On court un grave danger. JE cours un grave danger ! C’est pour ça qu’elle est si faible ? La vraie Ellie aurait foutu ces deux zigotos à terre depuis bien longtemps. Ils l’emmènent déjà. Bien, je vais me préparer aussi.

- Tout est en place ?
- Tout est prêt. Le public aussi. Ils savent quoi dire.
- Excellent. Excellent.

J’ai encore du temps. Juste assez. Je la rejoindrai sur place. Sa sentence va tomber. Et moi, The Lynx, serait seul juge.

_________________
"Hey there. This is The Lynx, reminding you that we at The Union we are still offering bounties for Toronto's most wanted. The reward has risen to eight billion dollars for the bandit we know as Ellie Wicklow - big girl, looks like she survives on nothing but hookers. -- double that if you use those awful bi-headed dogs to bring her down okay? Alright. Jake "The Lynx", signing off. Union rules."

"Oh and don't forget I see everything, I hear everything, I know everything. Yeah even you in the deep of your shithole I know what you are doing. Still Jake "The Lynx", signing off (twice). BYYYE KIIIDDOS !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 28/06/2018
Mer 1 Aoû - 13:22
Une affaire de famille.



Putain de couloir qui n’en finissait pas. Ce garde à côté de moi ne faisait que me fixer d’un air qui n’envisageait rien de bon. Je vais prendre si cher que ça en termes de punition ? Ou alors c’est ma gueule qui ne lui revient pas ?

L’air était vraiment ignoble par ici d’ailleurs. Faut dire qu’on avait pas réellement de femme de ménage dans le secteur pénitentiaire. Et autant dire que c’était plutôt « drôle » pour moi de croiser des détenus que j’avais bouclé en cellule durant mes diverses missions. Des regards de mort. Des rires suite à ma situation.
* Putain….Tu aurais honte de moi père.*

Pestant et rageant face à cette situation qui me mettait plus bas que terre, on venaient d’arriver avec mon super garde du corps devant la porte qui allait m’amener à notre très célèbre salle de pénitance.
Encore un truc qui me fit décocher un magnifique sourire sarcastique d’ailleurs lorsque la porte s’ouvrit et que tous les regards se tournèrent vers moi.

Et ouais Ellie la super militaire que tout le monde adore à maintenant le rôle de la fautive. Putain mais qu’elle magnifique ironie du sort dit donc !
Je voyais cette sublime chaise de l’accusé où je pris place sans broncher. Il y a du monde… Il me regarde d’un air dubitatif… Petit haussement de sourcil histoire de montrer mon ras le cul général, et je m’affale sur la chaise dans un magnifique soupir de lassitude digne de moi-même. Jake était là. En face de moi sur la chaise du juge. Dans un sens j’aurais aimé y voir mon père Connor…Mais dans un autre…Je suis contente qu’il ne me voie pas dans cet état.



lumos maxima

_________________


You gotta be there for me tooHope is like the sun, which, as we journey toward it, casts the shadow of our burden behind us.
Ellie Wicklow

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 29/06/2018
Ven 10 Aoû - 1:54
Enfin la voilà. Elle s’installe. Parfait. A moi maintenant.

- Mesdames, Messieurs, je déclare la séance d’aujourd’hui, mercredi 23 octobre ouverte. Lieutenant Ellie Wicklow, vous êtes citée à comparaître devant ce tribunal exceptionnel pour avoir commis les faits suivants :
o Insubordination
o Refus d’obéir aux ordres de ses supérieurs hiérarchiques
o Refus de respecter les lois en vigueur au sein de la Station
o Mise en danger des citoyens de l’Union
o Extorsion de biens appartenant à l’Union avec usage ou menace d’une arme
o Désertion
o Volontaire de destruction, de perte et de mise hors service temporaire de biens de l’Union
o Violence à main armée contre un soldats en service
o Blessures volontaires contre civils et militaires

Ce jour-là, vous étiez en parfait état de conscience. Donc, après en avoir délibéré, le Ministère public vous déclare coupable de ces infractions citées ci-dessus. Il vous condamne à l’emprisonnement à perpétuité ainsi qu’à un total de 932 827 heures de travaux forcés. Lieutenant Ellie Wicklow souhaitez-vous vous exprimer ?


Bon courage sœurette.

_________________
"Hey there. This is The Lynx, reminding you that we at The Union we are still offering bounties for Toronto's most wanted. The reward has risen to eight billion dollars for the bandit we know as Ellie Wicklow - big girl, looks like she survives on nothing but hookers. -- double that if you use those awful bi-headed dogs to bring her down okay? Alright. Jake "The Lynx", signing off. Union rules."

"Oh and don't forget I see everything, I hear everything, I know everything. Yeah even you in the deep of your shithole I know what you are doing. Still Jake "The Lynx", signing off (twice). BYYYE KIIIDDOS !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 28/06/2018
Ven 10 Aoû - 10:20
Une affaire de famille.



Allez c’est parti. Quelques minutes de pure plaisir. Sauve-moi Jake.
Et en même temps que je pensais à cette phrase, un profond mal de crâne suivit d’un frisson se fit sentir dans tout mon être. Wow…Attend c’est quoi ça ? Je suis…suante ? Genre vraiment maintenant ? Putain t’as peur Ellie ou quoi ?

- Je suis….HEIN QUOI ?!

Les yeux écarquillés et quelques peu vitreux, j’écoutais les conneries que venaient de sortir mon frère sur mon cas. C’est quoi ce délire ?

- Mais je n’ai jamais fait ça ! Enfin si mais pour…




lumos maxima

_________________


You gotta be there for me tooHope is like the sun, which, as we journey toward it, casts the shadow of our burden behind us.
Ellie Wicklow

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 29/06/2018
Ven 10 Aoû - 14:36
- Vous niez ? Puis vous vous rendez coupable ? Y'a t'il des accusations qui sont fausses dans mon énumération ? Etes-vous en train de réfuter les preuves et les témoins qui vous pointent du doigt ? Attention à ce que vous dites, je vous rappelle que tout est enregistré et risque d'être retourné contre vous.


Et un petit clin d'oeil pour la mettre à l'aise... Ou pas.

_________________
"Hey there. This is The Lynx, reminding you that we at The Union we are still offering bounties for Toronto's most wanted. The reward has risen to eight billion dollars for the bandit we know as Ellie Wicklow - big girl, looks like she survives on nothing but hookers. -- double that if you use those awful bi-headed dogs to bring her down okay? Alright. Jake "The Lynx", signing off. Union rules."

"Oh and don't forget I see everything, I hear everything, I know everything. Yeah even you in the deep of your shithole I know what you are doing. Still Jake "The Lynx", signing off (twice). BYYYE KIIIDDOS !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 28/06/2018
Ven 10 Aoû - 15:43
Une affaire de famille.



-Mais je…Je ne comprends pas…

Le clin d’œil de Jake n’envisage rien de bon…Il se fout de ma gueule ou quoi ?

-Certaines choses ne se sont pas passées comme ça Jake je te le promets ! Oui j’ai quitté la Station mais je n’ai violenté ni blessé personne ! JE N'AI RIEN DÉTRUIT PUTAIN !


Bon attend respire un coup Ellie…Concentre toi.

-Je suis partie en mission pour tenter de ramener des vivres à la Station… Je suis partie dans le seul et UNIQUE but de servir l’Union ! Ok j’ai fait tout ça sans prévenir mon supérieur mais…C’est ma seule faute Jake je te le jure ! J’ai ramené des vivres de mon expédition, j’ai même des infos majeures sur les Irradiés ! Ma mission bien que périlleuse…Etait au final un succès non ?


Ma tête me faisait un mal de chien. J’avais chaud. Je transpirais. C’est quoi cette sensation de merde là ?


lumos maxima

_________________


You gotta be there for me tooHope is like the sun, which, as we journey toward it, casts the shadow of our burden behind us.
Ellie Wicklow

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 29/06/2018
Sam 11 Aoû - 16:25
Ok ça commence. Déballe ton sac. « Vivres ». Haha comme si quelques boites de conserve allait sauver La Station. « des infos majeures sur les irradiés ». Tiens ça c’est intéressant, mais pas ici. Ellie, on va devoir discuter toi et moi après cette fanfare. Certaines infos ne devraient pas être dites en publique. Trop de rats par ici. Allez crache des morceaux encore : sais-tu autre chose ?

- Le succès est proportionnel aux dangers dont vous avez exposez la Station.  Avez-vous pensez une seule fois pendant votre expédition solitaire aux risques que vous engendrez quant à la protection de tous les habitants de L’Union. Depuis des centaines d’années, notre peuple lutte contre les Irradiés et plus récemment contre les groupes de Déviants. Si vous aviez été venu à être capturés, vous aurez mis tous les citoyens en danger en étiez-vous consciente ?

Petite morale à l’ancienne. Erk ! On dirait que je parle comme le paternel. Bon la suite… Attends, attends, attends… Elle tremble la petiote ? Est-ce produit que l’on a trouvé dans son sang ? Vraiment il faut que je parle à Shane rapidement. A première vue sur le papier on aurait dit une sorte de drogue. Elle a dû entrer en contact avec quelqu’un… Déviants ? Irradiés ? Ça serait le pire…

- Vous êtes alors partie seule, c’est bien ça ? Expliquez-vous donc !


Si elle n’est pas à l’origine du sabotage de l’autre jour, alors… J’ai ma petite idée…

_________________
"Hey there. This is The Lynx, reminding you that we at The Union we are still offering bounties for Toronto's most wanted. The reward has risen to eight billion dollars for the bandit we know as Ellie Wicklow - big girl, looks like she survives on nothing but hookers. -- double that if you use those awful bi-headed dogs to bring her down okay? Alright. Jake "The Lynx", signing off. Union rules."

"Oh and don't forget I see everything, I hear everything, I know everything. Yeah even you in the deep of your shithole I know what you are doing. Still Jake "The Lynx", signing off (twice). BYYYE KIIIDDOS !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 28/06/2018
Dim 12 Aoû - 16:06
Une affaire de famille.



Lorsque mon frère me sorti son monologue sur les dangers de la mission, mon regard se baissa dans la foulée. J’avais la sensation d’entendre père. Et aussi dingue soit-il, que mon frère me sorte ça m’éclatais les tripes. Me dire que pour une fois…Il marquait un point, était….Il fallait le dire…Assez insupportable pour mes pauvres oreilles.

Cette sensation de chaleur devenait réellement intenable. Les gouttes coulaient le long de mon visage suant la transpiration. Bon ok j’avais eu un comas de 3 jours mais quand même…C’est normal ça ? Il y avait comme des bruits de pas tout autour de moi. Je perdais mon attention sur le procès. Merde.  Tournant la tête à gauche puis à droite, j’essayais de comprendre quel était ce putain de bordel auditif maintenant. Et c’est en me frottant les tempes pour tenter de calmer les sons que je me rendis compte que mon frère avait parlé.

- ??? ?  Expliquez-vous donc !
- Je ….Hein ?

M’expliquer ? M’expliquer de quoi ? Petit fonçage de sourcil, des poings serrés pour me canaliser, puis je repris.

-Ah oui eu…. Je suis partie dans la nuit du….Dimanche 20 octobre. J’étais seule. J’avais entendu deux gardes qui parlaient d’une zone où il y aurait des vivres et médicaments pour la station…J’ai voulu y aller pour…Espérer une promotion…. *baisse la tête puis reprend* Et puis à quelques mètres de la zone j’ai croiser une….Irradiée.

Suite à cette phrase je lança un regard perçant à mon frère pour bien lui montrer que je ne disais pas tout sur son cas. Oui je venais de découvrir quelque chose…Mais il y avait trop de monde ici Jake…Jpeu pas le balancer comme ça.

-Il y a eu une altercation, j’ai réussi à la maitriser mais…On a eu des…Complications….Et quelques heures plus tard je me suis retrouvée dans un chalet avec elle et….

Bon je lui parle de ma piqure ou pas ?....Attend…La piqure…. C’est quoi qu’elle m’a filée au final ?! Mon état pourrait être lié à ce truc ?!

-Et ensuite…Je…Je l’ai perdue de vue, elle s’est enfuie. Et j’ai dû rentrer à la base car je manquais d’oxygène. J’ai réussi à récupérer les vivres, mais l’irradiée était déjà…Loin…

Bon ok c’est pas vraiment comme ça que la scène s’est passée, mais on s’en fou. Joue la fine Ellie… Ne passe pas pour une faible ton cas est déjà bien merdique à première vue.



lumos maxima

_________________


You gotta be there for me tooHope is like the sun, which, as we journey toward it, casts the shadow of our burden behind us.
Ellie Wicklow

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 29/06/2018
Dim 12 Aoû - 20:48
Elle divague. Raconte n’importe quoi … Si je veux garder des infos pour moi je dois procéder autrement. Faut qu’on en termine ici. Ce n’est plus drôle maintenant. Elle n’a jamais été drôle de toute façon celle-là. J’ai ce qu’il me faut pour le moment. J’ai ce qu’il faut pour le public aussi. Mais malheureusement je ne peux pas me débarrasser d’elle comme ça. Raaaah foutue Ellie. Les gens l’aiment beaucoup trop… Jouer la justice. Jouer le frère bon. Voilà mes cartes. On verra par la suite.

- Et bien. Et bien. A vous entendre parler votre escapade n’a pas été un échec incommensurable non plus. Vous savez que les Irradiés sont le plus gros problème de l’Union. La première cause de décès au sein de nos troupes. Nous vous interrogerons sur ceux-ci en séance privée. Je vais devoir personnellement revoir toutes ces accusations qui vous condamnent et en tirer la conclusion la plus juste pour l’accusée Ellie Wicklow et les citoyens de l’Union. Définitivement, les heures de travaux forcés ont été quelques peu … exagérées je dirais. JE DÉCLARE LA SÉANCE CLOSE.

J’aime me faire respecter. Les deux coups de marteaux en sont la preuve. Comme dans les films.

- Messieurs, veuillez ramener mademoiselle dans ces quartiers. Ces vrais quartiers. Vous resterez positionnés à l’entrée. Désolé Ellie, simple mesure de sécurité. Je te retrouve d’ici 2h. On va devoir discuter toi et moi. Sérieusement. Si tu espères te sortir de ce merdier c’est ta seule solution. Crois-moi.

Bon. Il l’emmène. Je dois voir Shane. Absolument. J’espère qu’il aura des infos sur tout ce bazar. S’il s’avère que c’est un virus ou une bactérie contagieuse. Je ne peux laissez le pire se produire. En revanche, peut-être à t’elle aussi ramener la clé qui ouvrira les portes de tous nos soucis. Une arme bactériologique tellement puissante qu’elle pourrait radier les Irradiés. Haha « radier les Irradiés ». Je la note celle-là.



16h24, Aile scientifique ouest, Laboratoire de Shane Curtis

Je rentre sans frapper. Ils ont l’habitude.

_________________
"Hey there. This is The Lynx, reminding you that we at The Union we are still offering bounties for Toronto's most wanted. The reward has risen to eight billion dollars for the bandit we know as Ellie Wicklow - big girl, looks like she survives on nothing but hookers. -- double that if you use those awful bi-headed dogs to bring her down okay? Alright. Jake "The Lynx", signing off. Union rules."

"Oh and don't forget I see everything, I hear everything, I know everything. Yeah even you in the deep of your shithole I know what you are doing. Still Jake "The Lynx", signing off (twice). BYYYE KIIIDDOS !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 28/06/2018
Dim 12 Aoû - 22:49
*Ça y’est j’y suis ! Enfin le sérum récolté avec les champignons mutagènes est arrivé à maturation ! J’espère vraiment faire une découverte sensationnelle cette fois-ci ! Et pouvoir encore impressionner Shane ! Voyons voyons une goutte de ça… Je dois faire attention…

- Docteur Curtis ?! Shane ! J’ai à te parler immédiatement !

La porte s’ouvrit en fracas. Je sursautai et ma main lâcha prise. Le fameux sérum que j’ai mis tant de jour à mettre au point ! Tout explosé sur le sol ! Mais qui peut-être aussi stupide pour entrer de cette façon dans un laboratoire de rang A… Jake… Il fallait s’en douter…Pas besoin de crier quand même ! Toutes mes recherches de cette semaine. Quand je pense à tout ce travail que je venais de perdre à cause de cet… Imbécile !

Il fallait que je me calme. Que je respire un coup. C’est le président Erin, ne l’oublie pas. Il sait tout. Et toi tu tiens à toi. Tu ne veux pas d’ennui.

- Sha… Docteur Shane Curtis est dans son bureau. Je vais le chercher Jake.

Je dis cette phrase avec ma voix bredouillante, de celle qui a peur de défier l’autorité. Si seulement j’étais plus forte. Si seulement j’étais comme Ellie. Si seulement… Non, je n’aurais que des ennuis.

Je partis chercher mon mentor dans la pièce d’à coté. Je n’ai pas attendu la réponse de Jake. De toute façon je n’en aurais pas eu.

- Shane ? Jake veut te parler.

Shane est un homme bon. Je l’ai toujours vu faire son boulot à la perfection. Non sans son petit grognement qui lui est si familier. C’est mon mentor, celui qui m’a tout appris… ou presque.

Je le regarde se lever en grognant justement. Je pense qu’il avait autre chose à faire que de parler au président. En revanche, Jake ne vient que très rarement nous embêter, il doit sûrement y avoir une urgence quelque part… Est-ce que ? Est-ce que par hasard ça serait lier à l’échantillon de sang que l’on a reçu il y a trois jour ? Il faut dire que les junkies doivent faire preuve de créativité pour se droguer à la Station : ça, c’est de la came à te rendre accro en une prise !

Alors que Shane s’en allait discuter avec Jake à l’entrée. J’en profitai pour nettoyer le liquide qui s’était déversé partout sur le plan de travail et sur le sol. Bon, plus qu’à repartir de zéro. Heureusement j’en ai encore une bonne tripotée en réserve de ces champignons. Si je veux trouver comment créer une lignée qui sera plus calorique et pourra nourrir toute…

- …et j’espère que tu as plus d’infos concernant l’échantillon de sang d’Ellie. Je l’ai vu cet après-midi, elle tremble, sue, les yeux vitreux… dis-moi, on est pas en train de courir un risque énorme pour la Station en la gardant ici ?

*Le sang… d’Ellie ? Comment ça ?

J’ai soudainement arrêté mon nettoyage. Ça veut dire que ? Non c’est pas possible ! Ellie ne ferait jamais ça ! Je n’y crois pas ! Il faut que je tende l’oreille.

- Jake… J’ai bien peur que ce qu’on a trouvé dans son sang ressemble à une drogue d’une toute nouvelle catégorie. Erin a analysé l’échantillon de toute les façons possibles et… c’est le résultat d’un mélange de centaines de produits… stupéfiants artificiels et naturels, psychotropes, et même d’autres substances inconnues à nos jours… On a relevé également des traces de radioactivité dans son sang… Sais-tu s’il elle a été exposée à des Irradiés ?
- Oui, elle l’a avoué il y a peu. Je dois encore discuter avec elle pour savoir ce qui s’est réellement passé dehors… Bon au moins tu me confirmes qu’il n’y a pas de crise à première vue ? Enfin, pour l’Union je veux dire…

*Ellie est allée dehors ? Mais pourtant il n’y avait pas d’expédition de prévue ces derniers jours ? Elle aurait dérogé aux ordres ? Mais… bon ça ressemble beaucoup à Ellie ça… Mais si, c’est bien son sang alors … non, non, NON ! Ellie ! Pas toi !

Je commençais à sangloter. Je savais bien tout ce que j’avais trouvé dans l’échantillon, j’ai personnellement suivi les analyses. Un antidote ? Il faut que je lui trouve un antidote ! Mais comment ? C’est trop tôt. On ne sait même pas comment le produit va réagir sur le long terme. Elle va créer une dépendance. Il faut que je trouve un moyen ! Et si ça la tue ? Oh mon Dieu ! Oh non.

Une larme s’échappa et roula le long de ma joue. Ma seule amie. Je ne peux pas lui dire adieu. Pas maintenant. Je n’en pouvais plus. L’atmosphère de la pièce me faisait suffoquer. J’essayais tant bien que mal de dissimuler mes yeux rouges derrière mes cheveux.  

Leur conversation se terminait. Je vis Jake tourner les talons. Shane soupira et se retourna vers moi. J’éclatai en sanglot.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 12/08/2018
Lun 13 Aoû - 18:05
Une affaire de famille.



Un profond soupir tout en fermant les yeux vers le ciel lorsque j’entendis mon frère reprendre. Merci…Enfin tu comprends que mon erreur n’est pas si grave au final… Donne-moi une petite condamnation et qu’on en parle plus s’il te plait !

- Messieurs, veuillez ramener mademoiselle dans ces quartiers. Ces vrais quartiers. Vous resterez positionnés à l’entrée. Désolé Ellie, simple mesure de sécurité. Je te retrouve d’ici 2h. On va devoir discuter toi et moi. Sérieusement. Si tu espères te sortir de ce merdier c’est ta seule solution. Crois-moi.

Comme simple réponse, j'hocha la tête, tout en gardant mon regard vitreux et bas. Je n’arrivais même plus à le regarder dans les yeux. Mon frère doit être content de me voir comme ça. Il doit surement penser que c’est un signe de soumission…Ahah si seulement tu savais mon pauvre petit frère.

Et c’est ainsi que je fus escortée jusqu’à mes quartiers. Et plus précisément à mon appartement non loin de la zone sud de la Station. Après tout, haut rang ou non…Wicklow ou pas…Je n’avais pas envie d’être connue par mon nom lors de ma rentrée dans la milice jadis. Et c’est par ce fait que j'ai rejoint un studio de l'un des quartiers de la ville. Le bling bling ne m’avait jamais réellement intéressé. Vivre avec ma famille dans la tour de la Station non plus d’ailleurs. Et c’est après de longues discussions avec mon paternel décédé qu’on avait coupé la poire en deux. Ok je pouvais vivre avec mes semblables, mais dans une bonne zone de la ville.

-Bon maintenant qu’on arrive chez moi tu peux me retirer mes putains de menottes soldat avant que je te rétrograde lors de ma reprise de fonction ?

Tiens c’est marrant, depuis que Jake avait été plus clément à mon procès, il se faisait plus petit ce connard qui m’avait aspergé de flotte.
Et c’est lorsque j’arrivai devant l’entrée de ma porte, que mes liens furent retirer. Un petit sourire sarcastique en coin, suivit d’un claquement de porte plus que strident.

ENFIN ! J’étais seule ! J’ai besoin d’une douche…Ouais une douche ça va peut-être m’aider à m’enlever ce début de fièvre carabinée. Faisant voler mes bottes ainsi que mes bandages contre l’un des murs de mon petit studio, je me retrouva nue en un rien de temps, rejoignant ma salle de bain au pas de course. Un premier passage devant le miroir.

*T’as vraiment une tête de cadavre Ellie putain…Et cette irradiée t’as pas louper*


Prenant un peu d’eau du robinet, je m’aspergeai le visage avant d’analyser mes diverses marques de ma précédente sortie en extérieure. J’avais un énorme hématome au niveau des côtes, ainsi que de multiples éraflures. Mon poignet était encore rosé par l’électrocution de cette femme dont j’ignorais encore tout.

-Oh et au faite… Oui merci mon grand et précieux Jake d’avoir allégé ma peine ! ….

Et c’est dans un violent coup de poing dans le miroir qui le brisa en deux, que j’allais me réfugier sous la douce eau fraiche que faisait couler ma paume de douche. Un peu de sang s’écoulait de ma main suite à mon précédent coup. Mais ça me passait bien au-dessus, me contentant de me faire glisser le long du mur en carrelage de ma douche en position assise, je regardais le vide face à moi d’un air totalement perdu. Je repensais à tout ce qu’il s’était passé ces derniers jours. Cette irradiée. Ses pouvoirs. Cette drogue. Mon coma. Mon mal être.

« Hush-a-bye, don't you cry,
Go to sleepy little baby.
When you wake, you'll have cake,
And all the pretty little horses.

Blacks and bays, dapples and greys,
Coach and six-a-little horses,
Hush-a-bye, don't you cry,
Go to sleepy little baby. »


Chantonnant sans raisons particulière une vieille chanson que mon père me récitait lorsque j’étais plus jeune, je tentais de me détendre. D’oublier tout ça ne ceresse que quelques minutes. Les yeux clos et la tête contre le mur, je me mis pourtant à entendre une voix.

-ELLIE !
-Hein ?!

Un réveil sec et précipité dans un sursaut, je fis rapidement du coin de l'oeil, le tour de la pièce. Non…Il n’y a personne…
Bon...Lève toi Ellie. J'éteignis la peaumette de douche puis attrapa une serviette avant de commencer à analyser le reste du loft.

*Rien. Putain tu deviens folle Ellie ou quoi ?*
Baisse la tête au sol puis se met à souffler.
*Et t’as foutu de l’eau partout MAIS MERDE c'est quoi ce cauchemars !*

10 minutes plus tard, j’étais enfin habillée avec une tenue propre. Un pantalon baggy noir basique, un t-shirt moulant gris et mes bottes de fonction habituelle. M’allongeant sur mon lit, je posai une main sur mon abdomen tout en m’amusant à masser la zone bleuté pour tenter de…me soigner plus rapidement ?...Ouais stupide.

« Hush-a-bye, don't you cry,
Go to sleepy little baby,
When you wake, you'll have cake,
And all the pretty little horses.

Way down yonder, down in the meadow,
There's a poor wee little lambie.
The bees and the butterflies pickin' at its eyes,
The poor wee thing cried for her mammy »


Les minutes passaient, je sentais que Jake allait bientôt faire son entrée. Je me demandais bien  où il était parti celui-là encore… Voir mon commandant Elliot ? Hum probable ? Shane ? Probable aussi… Peut-être les deux finalement ? Ou alors il est juste parti se couler un bronze ça m’étonnerais pas aussi en fin de compte…

-Ellie ?
-Hum ?

Un nouveau coup d’œil rapide autour de moi. Putain mais c’est quoi cette voix ?!
Sans perdre de temps, j’attrapai ma télécommande multifonction, afin d’y lancer la climatisation suite à cette chaleur étouffante qui me clouait au lit, puis un peu de musique. Du métal ? Parfait. Volume max ? Parfait.
Jte défis de venir me refaire chier maintenant voix à la con.




lumos maxima

_________________


You gotta be there for me tooHope is like the sun, which, as we journey toward it, casts the shadow of our burden behind us.
Ellie Wicklow

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 29/06/2018
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Sauter vers :